À propos

Mon univers peut paraître absurde. Pourtant c’est la réalité et son quotidien qui, depuis l’enfance, me semblent étranges. Mon travail est influencé par mes souvenirs liés à cette période primordiale : des ambiances évanescentes, le contour flou de visages accumulés, des peurs, des fascinations, et les questionnements qui en surviennent. Mes peurs étaient inhabituelles de la part d’un enfant, et à l’inverse les monstres ont toujours été ma plus grande fascination. Je ne les ai jamais craints, toujours cherchés.

Ma passion première est d’inventer des histoires. Transformer les anecdotes en comptines, les rencontres en personnages fantasques. Certaines images et thèmes sont presque obsessionnels. L’un d’entre eux : représenter métaphoriquement des comportements hors des normes sociales à travers des êtres en marge de la réalité, mais chargés de symboles. À travers le merveilleux, j’aborde des thèmes de la vie quotidienne. Je joue avec les mots, jongle avec le rôle des choses, l’anthropomorphisme, le nonsense… Persister à trouver de la beauté, même dans la déraison de ce monde.

Je crée des liens entre des éléments n’étant pas destinés à se rencontrer, mais je leur laisse une chance de coexister, selon ma logique.

Finalement l’absurdité n’est-elle pas qu’une question de point de vue ?