La visite

La visite

Rotring, 10 x 13 cm, 2015

Ce projet illustre l’une de mes nouvelles. Monsieur Doom se plait à rester seul. Enfermé chez lui jour et nuit devant la TV, le monde extérieur ne l’intéresse guère. Un jour, on sonne à sa porte, mais personne. Plus la colère, l’anxiété et la paranoïa du personnage montent, plus son ombre grandit et se déforme. Il finit dévoré par cette ombre, et donc finalement par une part de lui-même. Se fermer sur soi-même n’est jamais une solution : « c’est en restant enfermé chez soi qu’on tombe malade », phrase tirée du film Le voyage de Chihiro deMiyazaki.