Zébulon

Zébulon

Gouache et crayons graphites, 20 x 28 cm, 2019.

Image 1 : C’est la rentrée des classes pour les petits chevaux. Zebulon laisse ses parents pour la première fois. Mais il est grand maintenant, il ne veut pas qu’ils l’accompagnent !

Image 2 : Pour être un bon cheval il faut faire des exercices à longueur de journée, Zébulon est le dernier de la classe. Ses camarades commencent à le trouver étrange : toujours fagoté de son ciré et ses bottes en caoutchouc, même par beau temps. Zébulon n’est décidément pas un cheval comme les autres…

Image 3 : Un bon cheval, c’est aussi un cheval tout terrain. Zébulon semble anxieux en maillot de bain..

Image 4 : Quelle surprise ! Lorsqu’il sort de l’eau, Zébulon n’est plus le même : il est couvert de rayures noires

Image 5 : Le lendemain, alors qu’il s’attend à passer la journée seul, Zébulon découvre ses camarades bariolés spécialement en son honneur

 

Immagini 1 : È il ritorno a scuola per i piccoli puledri. Per la prima volta, Zébulon lascia i suoi genitori. Oramai si è fatto grande, non vuole più essere accompagnato !

Immagini 2 : Per essere un buon cavallo bisogna fare esercizi tutto il giorno, Zébulon è l’ultimo della classe. I suoi compagni cominciano a pensare che si comporti in modo strano : sempre vestito con l’impermeabile e le galosce di gomma, anche se il tempo è bello. Zébulon, decisamente, non è un cavallo come gli altri..

Immagini 3 : Un buon cavallo è soprattutto un cavallo da fuoristrada. Zébulon sembra ansioso in costume da bagno…

Immagini 4 : Che sorpresa !!! Quando esce dall’acqua, Zébulon non sembra più lo stesso : è coperto di strisce nere.

Immagini 5 : Il giorno dopo, mentre aspetta di passare l’intera giornata da solo, Zébulon scopre i suoi compagni colorati in suo onore

 

Ce projet parle de la différence. de différence invisible, puisque Zébulon semble à première vue être un cheval comme les autres, c’est son comportement hors des normes équines qui le trahit. L’ambiguïté de l’histoire repose sur la situation finale : la mascarade colorée des petits chevaux est t-elle un acte d’acceptation envers Zébulon, qui s’attendant à être rejeté, peut finalement s’accepter lui-même grâce à leur geste ? Ou au contraire une triste incompréhension de sa différence ? En effet, le zèbre étant un animal non-domestiqué contrairement au cheval, ce n’est pas qu’une histoire de rayures mais de nature profonde. En l’interprétant comme une simple robe, une tendance, les petits chevaux reflètent  la réalité actuelle d’un monde d’apparences.

Un grand merci à Myriam Linguanotto et Valentina Vannelli pour la traduction en italien !